Chez Sabine Fajana : design, nature et émotion

Vividgrey

En 2008, alors qu’elle est sur le point de devenir mère, Sabine Fajana, architecte d’intérieur à Londres pour des clients prestigieux – Burberry, Swarovski, Oberoi Hotels…- décide de retourner vivre dans son Autriche natale. Plus tard, en 2013, elle lance Vividgrey, une griffe de design écoluxe. Elle nous reçoit aujourd’hui à Vienne, dans sa maison atelier ; une ancienne boucherie transformée en cocon de douceur pour elle et son petit garçon, Raven.

L’ART DE L’EPURE 

Dès le préau, à l’abri duquel il était d’usage de parquer les bêtes, le ton est donné ! Tendre camaïeu de gris et de bleus, notes de blanc ivoire ou virginal… On retrouve d’emblée l’univers chromatique de Sabine et de sa marque, Vividgrey – une ligne de coussins, tapis, abat-jour ou duvets entièrement réalisés à la main, avec du lin et du coton bio issus du commerce équitable.

La découverte du rez-de-chaussée débute par l’immense cuisine. Pièce commune, partagée par tous les résidents du lieu, elle a gardé l’esprit de la boucherie initiale avec ses murs carrelés et ses grands fours. Le salon attenant, où la famille a coutume de se retrouver, dégage quant à lui une ambiance épurée, empreinte d’une chaleureuse simplicité.

La visite se poursuit à l’étage où se trouvent les appartements privés de Sabine et de Raven. Du double living, avec sa véranda, aux chambres, très intimes, tout porte la même signature : l’évanescence  du blanc, l’élégance du gris et la profondeur du s’harmonisent délicatement. L’atelier, une vaste pièce nimbée de lumière, débouche sur le balcon-tarasse qui surplombe la cour intérieure. Certains jours, le linge, fraîchement teinté – dans un autre local transformé en buanderie -, flotte en contrebas et offre un panorama inédit. Là, comme dans le reste de la maison, l’architecte a conservé des éléments du bâti , ainsi que des équipements de l’époque. Un vieil établi de boucher lui sert de plan de travail et c’est sur d’anciennes échelles en bois, prévues à l’origine pour accéder au très haut plafond, qu’elle pend ses tissus.

8

HERITAGE ET MAGIE 

Il faut dire que pour Sabine, arrière-petite-fille d’une couturière et d’un dessinateur industriel, créer des objets, réinventer des espaces est comme une seconde nature. “Petite, se souvient-elle, mon aînée et moi ne portions que des vêtements confectionnés par ma grand-mère. Dans les années 1970-1980, ce n’était pas si courant et sans doute pas l’option la moins onéreuse quand on songe au prix du matériel. J’en garde un souvenir ému : c’est probablement de là que je tire mon sens de la créativité, mon goût immodéré pour le fait main et mon obsession du détail ”

Pas étonnant que cette notion de legs entre générations imprègne les créations de la designer – opportunément baptisées Modern Heirlooms : traduisez ” héritages modernes”. Côtés détails, elle est friande de mots calligraphiés et de motifs naïfs (abeille, grenouille, coeur, clé…), brodés ou imprimés, qu’elle applique un peu au hasard sur des pièces d’apparences brute, voire austère. Certains de ses dessins, parfois imperceptibles, sont révélés comme par magie lorsque la lumière filtre à travers le tissu. “Les enfants s’attachent aux objets qui excitent leur imagination et les incitent à explorer leur environnement, explique-t-elle. C’est dans la découverte, et l’émerveillement que celle-ci suscite, que se forgent les plus beaux souvenirs. Par exemple, je n’ai jamais oublié les vacances que l’on passait en famille en Corse, quand j’étais gamine. En devenant mère, j’ai voulu moi aussi partager avec mon fils des expériences magiques comme celles-là, car c’est l’héritage le plus précieux que je puisse le transmettre. C’est ce qui m’a inspiré Vividgrey”

Et la magie opère ! Par on ne sait quel charme mystérieux, en combinant dimension ludique, esthétique raffinée et matériaux durable, la fée Sabine a conçu un design à la fois poétique et éthique doté d’un fort pouvoir émotionnel.

Par Françoise Diboussi.