Chimamanda Ngozi Adichie, une femme d’influence

Seulement cinq œuvres à son actif et cette belle et jeune Nigériane est déjà une star des lettres mondiales ! Son discours féministe et politique porte bien au-delà des cercles culturels. Rencontre à Lagos avec une séductrice du verbe.

Texte Christopher Emenike 

Elle fixe intensément son visiteur. Ses grands yeux noirs sont beaux, ils pétillent d’intelligence… L’écrivaine nigériane donne le sentiment de voir ce que les autres ne peuvent voir… Comme une divinité douée du pouvoir de divination. Chimamanda Ngozi Adichie affiche un large sourire. Elle sait qu’il est l’une de ses principales armes de séduction.Elle aime séduire et ne s’en est jamais cachée. « Elle aime choisir ses proies », souligne l’un de ses amis les plus proches. Il ajoute : « Chimamanda a découvert sur le tard son pouvoir de séduction et depuis, elle ne se lasse pas de le tester».

Toujours élégante, un rien british dans son élocution comme dans son port légèrement guindé, elle est passée maîtresse dans l’art d’utiliser le maquillage. La romancière se balade presque toujours avec son propre make-up lorsqu’elle se rend dans un studio de télévision. Elle vient de devenir « l’ambassadrice », « le visage » d’une grande marque de maquillage britannique, Boots N°7.  Lors de son premier défilé Dior, la styliste italienne Maria Grazia Chiuri, qui a repris en 2016 les rênes de la prestigieuse maison, portait sur son tee-shirt le titre du discours emblématique de Chimamanda Ngozi Adichie, « Nous devrions tous être des féministes».

Il y a une décennie, alors que sa carrière littéraire était naissante, la jeune écrivaine igbo qui a grandi sur le campus de Nsukka (sud-est du Nigeria) se rêvait davantage en vedette de la télévision. « Mon modèle c’est Oprah Winfrey » déclarait-elle tout de go, n’hésitant pas à reconnaître que ce qui l’intéressait, c’était aussi la notoriété et les revenus de la star de la télévision américaine. Chimamanda n’a jamais fait vœu de pauvreté et a toujours affiché sans complexe son goût pour l’argent. 

Abonnement !