Dorothy Vaughan : un ordinateur humain à la NASA (2/5)

Mathématicienne géniale, Dorothy Vaughan est une des trois afro-américaines dont le travail dans l’ombre de leurs pairs blancs, comme ordinateur humain, a été vital  dans la conquête spatiale américaine.

PHOTO 1 PORTRAIT DOROTHY VAUGHAN

Portrait de Dorothy Vaughan à la NASA @Nasagov

Lorsque l’on évoque les bâtisseurs de la NASA, rares sont les fois où on cite le nom de Dorothy Vaughan, incarnée dans le film Les figures de l’ombre par Octavia Spencer. Et pourtant, chef du Comité consultatif national de l’aéronautique, la NACA (ancienne NASA) de 1949 à 1958, elle fut la première afro-américaine nommée directrice à la NASA.

Alors que l’institution mythique est aujourd’hui dirigée par un afro-américain, Charles Franck Bolden (nommé en 2009 par Barack Obama, ex-président des Etats-Unis), les exploits de Dorothy peuvent paraître ordinaires. Mais il aura fallu les sacrifices, les efforts et le travail acharné de pionnières comme elle pour ouvrir la voie aux générations suivantes.

En 1943, la Seconde Guerre mondiale bat son plein. C’est dans une atmosphère d’insécurité, dans le Sud ségrégationniste, que la jeune femme noire quitte son poste d’enseignante en Virginie et accepte un emploi temporaire au laboratoire de Langley (la NACA). A cette période, la guerre se passe dans les airs, c’est le début de la conquête spatiale et le plus grand concurrent des Etats-Unis est l’Union Soviétique, son ennemi de toujours. La production des avions est vertigineuse, ce qui crée une demande importante d’ingénieurs, de mathématiciens, d’artisans et commerciaux spécialisés.

Deux ans plus tard, le laboratoire recrute des afro-américaines pour le traitement de données. Dorothy prend la tête d’un groupe de travail, appelé « West Area Computer », ou « les ordinateurs en jupe » comme les surnommait Katherine Johnson, composé exclusivement de mathématiciennes afro-américaines. Elles effectuent des calculs complexes.

La ségrégation prend fin en 1958, quand la NACA devient NASA, suite à une ordonnance promulguée par le président Franklin Delano Rooselvelt qui interdit la discrimination raciale, religieuse et ethnique dans l’industrie de la défense du pays. Au fil de l’eau, le groupe se distingue par des contributions dans pratiquement tous les domaines de recherche du site de Langley.

Maîtrisant l’électronique, l’informatique et la programmation, elle participe au projet de lancement Scout (ndlr: Solid Controlled Orbital Utility Test System) et est promue superviseur en 1949. Elle devient ainsi la première femme afro-américaine a être nommé directrice à la NACA. Ce statut lui permet d’oeuvrer face à d’autres ingénieurs blancs sur des projets de plus grandes envergures. En 1961, elle se spécialise dans la programmation informatique, au moment où la NASA introduit ses premiers ordinateurs numériques au centre de Langley. Forte de son expertise, elle forme son équipe pour assurer la transition vers le digital. Grâce à son travail sur le programme Scout, elle contribue activement à la réussite de la conquête spatiale américaine.

Dorothy Vaughan a servi la NASA pendant vingt-huit années avant de prendre sa retraite à soixante ans. Elle s’est éteinte le 10 novembre 2008 à l’âge de quatre-vingt-dix-huit ans.

Par Marella LUMBILA.