L’Appartement de Nathalie Miltat

Alors que la 1ère « séquence » dédiée à l’artiste Caroline Trucco s’est clôturée le 15 octobre dernier , I AM DIVAS a rencontré Nathalie Miltat qui a ouvert un lieu d’art au cœur du 10ème arrondissement de Paris.

Nathalie Miltat

I AM DIVAS : Nathalie Miltat, comment est né le projet d’Appartement ? 

Nathalie Miltat : J’ai commencé en 2011 à présenter des œuvres de jeunes artistes dans un loft puis, en 2014 le projet a évolué. Ainsi est né ce concept de carte blanche donnée à un commissaire d’exposition pour une saison. Les artistes que le commissaire invite prennent en compte les particularités de l’espace : de larges baies lumineuses, le mobilier… Le projet d’Appartement matérialise une envie lointaine d’exposer des œuvres dans des espaces qui ne leur sont pas traditionnellement dédiés.

I AM DIVAS : Quel est votre parcours professionnel ? 

N.M. : Mon parcours professionnel est principalement nourri d’architecture et d’art. Après des études d’histoire de l’art à la Sorbonne et à l’Ecole du Louvre, j’ai créé la Noire Galerie avec une amie, Anne-Sandra Keff.

Nathalie Miltat

IAM DIVAS : Pourquoi avez-vous choisi Paris qui présente une saturation au niveau de l’offre des lieux d’exposition ?

N.M. : Paris est une ville enrichissante qui fait partie de ma culture : j’y ai fait mes études, j’y vis !  L’offre culturelle y est en effet extrêmement riche mais le concept d’Appartement, un espace intime mais également ouvert au public ainsi que la démarche qui est à la croisée de plusieurs pratiques restent inhabituels.

IAM DIVAS : Comment Appartement s’inscrit-il dans cette vie culturelle parisienne? Prenez-vous en compte certains événements pour votre programmation?

N.M. : Par son concept et ses choix d’artistes, Appartement a trouvé son public qui semble heureux de partager l’art autrement. Par ailleurs, nous organisons également des évènements autour des expositions et développons de plus en plus de partenariats. Par exemple, nous avons accueilli, Early Work une plate-forme de vente en ligne dédiée aux jeunes artistes ; ou encore le lancement d’un numéro de The Drawer, magazine trimestriel de dessin. Nous avons participé à deux reprises au Parcours VIP de Art Paris Art Fair pour lequel un programme spécifique pour cette soirée était proposé.

IAM DIVAS : Selon vous, quelles sont les compétences requises pour être galeriste? 

N.M. : Le galeriste est un intermédiaire qui découvre et fait la promotion d’artistes qui reflètent son engagement auprès de collectionneurs – qui achètent- et des institutions – qui les intègrent dans leurs collections. L’une des plus grandes difficultés de ce métier se situe au niveau de la pérennité car avant les premières retombées financières, les investissements de temps et d’argent sont quotidiens et peuvent prendre plusieurs années.

27BIS rue Jacques-Louvel-Tessier, 75010 Paris. Appartement est ouvert au public pendant les expositions du mardi au samedi de 15 h à 19 h et sur rendez-vous. Prochaine séquence: Miryam Mihindou « La Sève du Nsoko», du 17 mars au 2 avril 2017. Commissaire: Sonia Recassens.

Par Virginie Ehonian