Leïla Slimani : Sa chanson « douceâtre »

Avec son second roman, la jolie romancière d’origine marocaine a décroché le Graal littéraire français, le prix Goncourt. Portrait en forme de chronique.

Le second roman de Leïla Slimani, Chanson douce, publié dans la prestigieuse collection Blanche de Gallimard a obtenu, début novembre, le Graal littéraire qu’est le Goncourt. Mais un Graal chichement rémunéré puisque l’heureux récipiendaire ne recevra qu’un chèque de 10€. Une pingrerie vite compensée par l’assurance de ventes décuplées grâce au formidable effet levier des ventes que constitue ce prix. À 35 ans, Leïla Slimani est donc l’auteur de la rentrée. 

Abonnement !