Management : Les 100 premiers jours d’un dirigeant

Les outils qui marchent, les bonnes pratiques et les actualités liées au management.

A l’occasion des débats télévisés rythmant la campagne de la prochaine élection présidentielle française, on ne cesse d’évoquer les cent premiers jours du mandat, cruciaux pour celui ou celle qui sera élu. Cet exercice de projection est aussi une pratique courante dans l’entreprise. En effet pourquoi, de l’avis de beaucoup de spécialistes du management, ce segment de temps est-il décisif pour tout nouveau dirigeant ? Réaliser une transition « positive » vis-à-vis de l’équipe sera considéré comme une réussite et le contraire comme un échec, comme votre échec. Il y a plusieurs facteurs qui rentrent en compte dans ce challenge dont deux très importants : les hommes et le temps imparti.

Management IAMDIVAS

Pour ce qui est du premier, il faut partir du principe que nous avons toutes et tous nos codes, nos systèmes de croyances, nos valeurs et surtout nos objectifs. Récemment arrivés à la tête d’une entreprise, nous devons, dans un premier temps, réussir à susciter de l’adhésion de la part de l’équipe. Cela demande une grande capacité d’adaptation, d’écoute et d’observation, sans se perdre, ni perdre ce qui fait que ce soit nous qui sommes à cette place et personne d’autre. C’est cette prise en compte du « système » de travail, cette connaissance de ce qui constitue essentiellement cette entreprise, cette observation judicieuse et bienveillante qui va nous permettre de comprendre. Comprendre afin de créer une cohésion et surtout de poser ensuite nos jalons, car ne l’oubliez pas, mes divas, le boss…c’est nous.

Après avoir réussi ce tour de force qui paraît simple et demande de la préparation, nous rentrons dans le vif du challenge. C’est à ce moment que nous devons commencer à nouer des « alliances utiles ». Des alliances utiles mais qui vont aussi servir à poser les premiers jalons de votre stratégie d’entreprise. En posant ces jalons, vous commencez à laisser votre empreinte et comme vous avez pris le temps en amont de vous imprégner du système dans lequel vous allez évoluer, vous avez des chances de générer plus facilement l’adhésion de tous.

Le temps se met alors à tourner très vite. Il vous reste quelques semaines avant la fin des cents premiers jours pour commencer à contrôler les actions posées en prenant bien évidemment le temps de mesurer si cela correspond aux paramètres définis avec l’équipe, la notion d’objectif smart peut dès lors vous y aider…mais nous en reparlerons dans un autre édito.

Durant cette période plus qu’à un autre moment, il faudra être une main de fer dans un gant de velours pour pouvoir asseoir votre leadership tout en communiquant sans cesse. C’est vous le leader de l’entreprise, le capitaine du bateau, tenez votre rang tout en sachant à la fois valoriser, apprivoiser et surprendre. Soyez toujours pendant cette période claire et concrète et surtout pas de promesse vaine, le but étant surtout de ne pas créer de frustrations chez vous et au sein de l’équipe.

Nous espérons que ces quelques pistes qui ne sont pas exhaustives vous permettront de mieux gérer vos futures prises de fonction ou encore vos futurs recrutements. A chaque fois que vous serez en contact avec un nouveau membre de l’équipe ou lors d’une réunion, faites vôtres ces mots d’Henri Ford: «  Se réunir est un début; rester ensemble est un progrès; travailler ensemble est la réussite. »

IAMDIVAS

Octavie NDOGO-MENVIE, consultante RH & coach professionnel