Le Ndudu twist, quel swing culinaire !

Elle tient une chaîne Youtube et est une vraie star dans le paysage médiatique britannique. La Ghanéenne Ndudu Fafa contribue à l’essor de la gastronomie africaine en Europe.  Gros plan sur une cheffe qui monte.  

NDUDU FAFA

Chef Fafa dans sa cuisine @NduduByFafa

Paris, Londres, Liège, Lisbonne… La cuisine africaine fait sensation dans les grandes villes européennes. Apparaissent de plus en de lieux de restauration mais aussi de chefs. Parmi eux, une femme d’origine ghanéenne, blogueuse et présentatrice d’une émission culinaire basée au Royaume-Uni. Ndudu Fafa (ndlr: Ndudu signifie nourriture en ewe – langue parlée au Ghana), de son vrai nom Fafa Gilbert, est une cheffe autodidacte qui a une grande passion pour la cuisine depuis sa plus tendre enfance. Dans son pays comme sur le reste du continent, c’est la norme d’apprendre à « faire la popote » à un âge précoce. « J’ai particulièrement apprécié cuisiner avec ma maman car elle a redoublé de patience avec moi », raconte t-elle.

Depuis un an, elle tient une chaîne Youtube, nommée  Ndudu by Fafa , sur laquelle elle partage régulièrement des recettes traditionnelles de l’Afrique de l’Ouest, plus particulièrement du Ghana, mais également des recettes occidentales revisitées africaines. Elle présente également une chronique culinaire dans une émission hebdomadaire nommée “This Morning” diffusée le matin sur une chaîne télévisée indépendante anglaise, ITV. Très coquette, vous la verrez toujours avec un joli attaché de foulard souvent assorti à sa tenue, ou une cascade de boucles tombant sur son visage, sans oublier son grand sourire. Recettes détaillées en live, cuisine high-tech, chaleureuse et innovante, et pour finir, un dressage nickel… La gastronomie de Fafa se veut recherchée.

UNE CUISINE AFRICAINE CONTEMPORAINE

Soufflé d’igname, gratin dauphinois à base d’igname, le  célèbre jollof décliné de plusieurs manières, ou encore le fameux pain sucré… C’est ce qu’elle appelle le Ndudu Twist (La « griffe » Ndudu, ndlr). Et c’est dans cette combinaison de saveurs que se trouve la formule magique de la cheffe ghanéenne. Elle éveille les papilles, et par dessus tout, elle attise la curiosité. C’est donc un pari gagné et l’explosion de saveurs assurée.

Quand on lui demande d’où lui vient cet amour inconditionnel pour la cuisine, elle répond: «Mon amour pour la cuisine est renforcé par le sens de l’évasion qu’elle offre et la capacité de puiser dans ma créativité». La recherche, la lecture, les voyages surtout, font partie intégrante de son style et de ses influences culinaires. Son but ultime serait de favoriser la popularité de la gastronomie du continent. Et ses chances de réussite s’avèrent plutôt positives. L’accès à internet et donc aux réseaux sociaux et aux médias facilitent l’échange et la visibilité. Ce sont des plateformes où les chefs africains peuvent désormais exprimer leur talent. Le web serait-il le révélateur de l’essor de la cuisine africaine contemporaine?

Par Marella Lumbila