Swag : les nouveaux faiseurs de sons

Des « ambianceries » façon Kin (« Sapés comme jamais ») ou un zouk à la pulsation lourde (« Laissez passer ») comme on n’en avait jamais entendu jusqu’ici sur un album français. Ces « sons » rassemblés sur Mon coeur avait raison de Maître Gims ont fait mouche. Le second opus solo du rappeur converti chanteur de Sexion d’Assaut, sorti au cours de l’été 2015, en est à plus de 500 000 ventes ! Même esprit de rupture sonore avec le coup d’essai de MHD et sa galette éponyme (publiée en avril dernier) faite de rap customisé tropical, notamment au filtre de la naija music nigeriane et qui s’est avéré un coup de maître (double disque de diamant, soit plus de 200 000 copies écoulées).

Abonnement !