Vive le manque d’attention !

Tout sur les outils qui marchent, les bonnes pratiques et les actualités liées au management.

Pour ce 1er billet « I AM DIVAS Management », nous allons aborder un mot difficile à prononcer, qui rend fous les managers et qui fait culpabiliser les divas que nous sommes : procrastination.

La procrastination, par définition, c’est toujours remettre au lendemain ce qu’on peut faire le jour même. Vulgairement parlant, procrastiner, c’est donc glander avec comme conséquences un état de stress et des charges de travail intenses lorsque les échéances approchent. Et dans un monde où la performance et la rentabilité sont érigées en maîtres, cette activité n’est pas très « bankable ».

Nous allons naviguer à contre-courant des spécialistes et nous poser la question : et si procrastiner boostait finalement la créativité ? Selon Frank Partnoy, professeur à l’Université de San Diego aux Etats-Unis, auteur du livre Wait, les décisions de toutes sortes peuvent être bénéfiques lorsqu’elles sont prises au dernier moment. Car la capacité d’attendre est cruciale pour obtenir la bonne réponse, par exemple lors du rachat d’une entreprise ou d’une proposition de mariage.

Apparemment, pendant que nous remettons au lendemain ce que nous aurions pu faire aujourd’hui, notre cerveau, lui, travaille toujours et quand rattraper notre retard devient une urgence, les possibilités ruminées et écumées inconsciemment se mettent en marche. Disperser à dessein notre attention devrait être une compétence à développer. En effet, certaines recherches ont montré qu’aujourd’hui, les salariés ne sont concentrés que trois minutes en moyenne sur leur tâche. Il leur faut ensuite environ vingt-cinq minutes pour y revenir. Ces mêmes recherches montrent que dans 44% des cas, l’interruption d’une activité est due à des phénomènes de distraction internes et non externes. Ainsi, notre esprit « vagabonde » car, ne l’oublions pas, nos cerveaux sont par essence multitâches. Alors, pourquoi ne pas « désapprendre » la concentration soutenue ?

Nous devons trouver le meilleur moyen d’être productive, chacune à notre rythme. Parfois, laisser son regard errer dans le vide ou se connecter sur Instagram est aussi important pour la performance et la créativité. Car dans les deux cas, on reprend son travail en se sentant plus productive, plus confiante et souvent moins stressée.

Oui, les divas, la procrastination peut booster notre créativité, notre carrière et notre performance ! Soyons juste conscientes quand nous nous y adonnons et prenons le temps de comprendre comment nous en sommes arrivées là, sans culpabiliser.

En prenant le temps de lire cet article, ne nous leurrons pas…vous venez de procrastiner par rapport à quelque chose. Et on fait le pari que vous venez de vous faire du bien.

Octavie

Octavie NDOGO-MENVIE, Consultant RH & Coach Professionnel.